Comment bien débuter son allaitement ?

L’allaitement est un merveilleux cadeau pour vous et votre bébé, le lien que vous allez créer en allaitant votre enfant est unique et puissant. Il n’est parfois pas évident de savoir avant la naissance de notre premier enfant si on désire allaiter ou pas, pour ma part je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, je n’avais jamais vu personne allaiter autour de moi…

Alors je me suis simplement permise de vivre l’expérience en nous offrant à moi et mon bébé la tété de bienvenue juste après la naissance…Que dire de ce moment juste magique et hors du temps, plus rien n’existait autour de nous, que moi, mon bébé et son papa. En écrivant ces lignes l’émotion remonte et j’en ai encore les larmes aux yeux.


L’allaitement est quelque chose de physiologique et ne devrait en aucun cas être douloureux, retenez cette première chose ! Si une quelconque douleur devait apparaître adressez-vous rapidement à votre sage-femme ou votre conseillère en lactation.


Le poids du bébé, première source de stress chez de nombreuses jeunes mamans


Quand l’allaitement se met en place facilement, ôtez-vous toute interrogation sur le poids de votre bébé qui ne suivra jamais les courbe d’un bébé au biberon. Les courbes de croissances que l’on trouve souvent dans les carnets de santé sont établis à partir d’enfant nourris au laits infantiles bien plus riches et que les enfants ingèrent en plus grosse quantité. L’OMS a établis des courbes à partir de bébés allaités dans le monde entier (vous retrouverez facilement ces courbes sur leur site).


La seconde préoccupation chez les jeunes mère qui allaite: ai-je assez de lait ?


Si votre bébé ne prend pas assez de poids, sa position devrait être révisée par une conseillère en lactation ou un ostéopathe spécialisé qui pourra réviser si il y a des tensions crâniennes par exemple, ou un frein de langue…ou tout autre éléments qui pourraient perturber sa bonne prise au sein. Si vous changez ses couches cinq à six fois par jour et qu’elles sont bien mouillées c’est que son hydratation est bonne.


Prendre soin de sa lactation


Loi de l’offre et la demande : plus vous mettrez votre bébé au sein, plus vous aurez du lait et inversement moins il sera au sein moins vous aurez de lait. Alors pas d’hésitation les premières semaines dès que votre enfants réclament vous lui proposez le sein !


Le contact maman-bébé ou peau à peau : la fabrication du lait se fait en grande partie grâce à l’ocytocine, cette hormone de l’amour, alors plus vous serez en contact direct (sans vêtements entre vous) plus vous aurez de lait.


Le repos : la lactation est sensible à la fatigue et au stress alors dormez, détendez-vous, faites-vous masser, prenez un bain chaud, faites la sieste en même temps que votre bébé…


L’hydratation : pas de mystère votre lait est en grande partie constitué d’eau alors veillez à boire suffisamment (dès que vous mettez votre bébé au sein ayez un verre d’eau à proximité). Minimum 1,5L par jour, sans compter les tisanes bien sûr ☺.


L’alimentation : tout passe dans votre lait alors plus votre alimentation sera de bonnes qualités et riches en bons nutriments et bons gras plus votre lait sera lui même riche de tout cela. Si vous voyez que votre bébé n’est pas à l’aise après la consommation de certains aliments comme les produits laitiers, le gluten, les choux…retirez les de votre alimentation et rapprochez vous d’un thérapeute formé en méthode TOTAL RESET ou NAET pour traiter ses sensibilités voire allergies.


Les plantes stimulantes de lactation : anis, carvi, fenouil, fenouilgrec. Éviter cependant les plantes riches en vitamine C (coupe la lactation) comme l’ortie que j’adore par ailleurs…(idéal en cas de carence en fer)




Pour aller plus loin, découvrez le podcast MamaLibre :


Vous avez des questions ? Contactez-moi ICI !

32 vues0 commentaire