Essayer gratuitement

LE BLOG MAMALIBRE

Que transmettons-nous de notre histoire de vie à nos enfants ?

conception grossesse post-partum Dec 30, 2022

Nous avons tous les âges en nous, comme une poupée russe dont la dernière version serait qui nous sommes aujourd’hui adulte.

Nous avons tous en nous ce bébé, ce petit enfant, cet adolescent, qui s’exprime tantôt avec souffrance, tantôt avec bonheur et créativité. Il est parfois muselé par notre mental et les barrières inconscientes que nous avons édifiés pour nous protéger. Cette protection nous a été bénéfique pour nous protéger quand émotionnellement ce que nous expérimentions était trop confrontant mais une fois adulte, toutes ces carapaces nous éloignent de qui nous sommes vraiment, de notre joie intérieure et de ce qui nous met profondément en joie.

Étant enfant nous ressentons et expérimentons le vécu de nos parents au point même de le considérer comme le nôtre et de nous l’approprier , telle une éponge. Ce vécu, ces schémas de fonctionnement, ce système de croyances emprisonnent l’amour de nos parents, le rendant plus difficile à percevoir pour nous en tant qu’enfant, c’est ce que l’on nomme en psychogestionnel, les prisons des parents. 

En effectuant le chemin de libération de ces prisons, nous cessons de les reproduire dans notre vie et avec nos propres enfants, ainsi nous nous reconnectons progressivement à l’essence même de qui nous sommes profondément.

Votre corps a une mémoire le saviez-vous ?

Si nous n’avons pas accès à toute la mémoire de tout notre vécu, notre corps lui garde tout en mémoire.

Les études et photos du professeur Masaru EMOTO ont mis en lumière la mémoire de l’eau, si vous ne connaissez pas ces magnifiques photos je vous invite à les découvrir, sublime ! 

Que montre ces photos ? Qu’en fonction des paroles ou de la musique à laquelle est soumise l’eau, positive ou négative, l’eau n’adoptera pas la même forme. 

Afin d’effectuer cette expérience le professeur EMOTO à simplement soumis des échantillons d’eau à de la musique classique ou a du hard rock par exemple puis à mis en surgélation ces échantillons d’eau pour les photographier. Et là, magie ! Quand l’eau est soumise à de la musique classique comme du MOZART les cristaux photographié sont d’une rare perfection et pour le hard-rock de simple amas noir….

Et savez-vous qu’à notre naissance notre corps est constitué de plus de 80% d’eau ?

 

Et si tout débutait dans le ventre maternel ?

Certains psychanalystes parlent de « Paradis perdu », celui de la sécurité de la mère, de la fusion avec elle. Durant la gestation ce paradis peut être perturbé par ce que notre mère traverse comme expérience et comme émotions, que nous allons nous aussi vivre et expérimenté au travers d’elle. Par exemple, un enfant conçu pendant la guerre, peut avoir enregistré dans ses cellules la peur que sa mère a ressenti sous les bombardements et naître avec une angoisse latente. Si lors de la gestation il y a eu un décès dans la famille pendant la période de gestation, la personne peut porter la tristesse de ces parents…

 

Et se poursuivait au moment de la naissance ?

La façon dont nous naissons peut aussi inscrire des informations positives comme négatives. Comment avons-nous commencé notre vie ? De quelle façon ? Sommes-nous arrivés, par voie naturelle, par césarienne, avec des forceps… ? Avons-nous pu faire nous-même notre passage vers la vie, en toute autonome ou avons-nous eu besoin d’aide ? Étions-nous attendus, désirés, sommes-nous arrivés en pleine difficultés parentales ? Avons-nous connu la couveuse ou les bras aimants et chaleureux de nos parents ? 

La mémoire de ces débuts peut faire croire à notre cerveau qui procède par association que tous nos débuts (journée, projet, travail, couple, parentalité, allaitement…) seront pareils. Ainsi, il arrive que le début de chaque nouvelle chose dans notre vie fasse naître une certaine angoisse liée à notre entrée dans la monde.

Mettre en lumière ces mécanismes nous apporte de la compréhension et nous permet d’aller mieux, car nous avons l’impression d’aller mieux, de pouvoir contrôler et de ne plus subir ces procéder. 

Ce que le Psychogestionnel propose c’est d’aller guérir cette partie blessée en nous qui est toujours présente, car même si notre mental de s’en souviens pas, notre corps lui se souvient de TOUT et garde en mémoire tout ce vécu.

 

Les étapes de guérison et de reconnexion à soi :

  1. Se reconnecter à son enfant intérieur
  2. Se libérer des croyances et schémas bloquant de nos parents
  3. Réparer sa propre naissance
  4. Libérer le fœtus que nous étions de tout ce qu’il a pu percevoir et expérimenter de négatif in-utéro.
  5. Faire la paix avec ses ancêtres

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Psychogestionnel, n’hésitez pas à me contacter et si l’expérience vous attire rendez-vous sur la liste d’attente du prochain accompagnement de groupe qui se déroulera très prochainement sur Mama Libre.

 

Ces épisodes de podcasts vont vous plaire : 

INSCRIS-TOI POUR RECEVOIR ENCORE PLUS DE RESSOURCES 

Enfin un mail que tu vas aimer recevoir !

J'accepte de recevoir les mails riches en informations de MamaLibre ;)

Calmer son stress et ses angoisses pendant la grossesse

Le bol tibétain : calme, douceur et sérénité pour le foyer.

Faut-il baigner bébé à la naissance ?

Allaiter mon bébé au-delà de 6 mois ?