LE BLOG MAMALIBRE

Être bien avec soi pour accueillir bébé

conception grossesse post-partum Sep 27, 2022

Lise Bourbeau est une auteure reconnue mondialement, son best-seller « Écoute Ton corps »  a été traduit dans plusieurs langues.

Si il y a un livre à ne pas manquer en terme de développement personnel c’est bien "Les 5 blessures de l’âme" de Lise Bourbeau.  Ce livre est un vrai outil sur le chemin d’une meilleure connaissance de soi et vers soi, que nous devrions tous lire au moins une fois dans notre vie (pour ma part j’en suis à la 4ème tellement je le trouve passionnant ).

Lise Bourbeau nous démontre comment nos problèmes d’ordre physique, émotionnel ou mental sont le fruit de 5 blessures importantes que nous expérimentons au cours de notre vie : le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice.

 
J’aurais aimé vous dire qu’une seule de ces blessures nous traverse pour toute une vie mais la réalité en est tout autre…Notre parcours de vie nous amène à expérimenter plusieurs de ces blessures et nous pouvons facilement nous retrouver dans chacune de ces 5 blessures, mais ce qui importe c’est de comprendre ce qui se joue pour nous et quelle stratégie nous avons mis en place (consciemment ou nous) pour ne surtout plus revivre ces blessures et en souffrir de nouveau.
 
Ces blessures nous amènent à créer et porter des masques ( oui vous savez cette fameuse « carapace ») pour nous protéger mais qui finissent par nous desservir. En effet ces masques nous empêchent d’être pleinement nous-même et nous créons ainsi notre propre malheur.
 
Dans ce magnifique ouvrage, l’auteure nous décrit avec précision ces 5 blessures et les masques associés à chacune d’entre elles que nous créons pour ne plus  souffrir. L’identification de nos blessures et de nos masques nous aident à entreprendre le chemin de la guérison et pouvoir enfin être nous-même et exprimer tous nos potentiels librement.
 
Selon l’auteure quand un enfant naît il sait pertinemment la raison pour laquelle il s’incarne : être pleinement lui-même en vivant de multiples expériences. Avant de naître nous décidons ce que nous voulons venir  régler dans cette incarnation. Cependant, peu de temps après notre naissance nous nous apercevons qu’être nous-même dérange le monde des adultes et de nos proches. Cette découverte est douloureuse et provoque des crises de colère : « crises d’enfance » ou «crises d’adolescence ».

Afin de réduire la douleur que génère l’impossibilité d’être soi l’enfant se résigne et finit par se créer une nouvelle personnalité pour devenir ce que les autres veulent qu’il soit. C’est à ce moment que nous créons des masques (personnalités) nous protégeant du rejet de qui nous sommes.

 
 

Découvrez quelles sont les 5 blessures de l’âme :

 
  • Le Rejet nous fait porter le masque du Fuyant. La personne qui vient sur Terre dans le but de travailler sur cette blessure vit du rejet dès la naissance et même parfois avant de naître. Un exemple flagrant est un enfant qui arrive par « accident », à l’instant  l’enfant va ressentir le rejet il va fabriquer le masque du Fuyant. Le fuyant doute de son droit d’exister et son corps ou une partie semble vouloir disparaître. Le  Fuyant peut devenir dépressif, être sujet au diabète ou à l’hypoglycémie…
 
  • L’Abandon nous fait porter le masque de Dépendant. Souvent confondu avec le rejet l’abandon est vécu avec le parent du sexe opposé contrairement au rejet. Ce masque est caractérisé par un corps qui manque de tonus, long et mince. Le dépendant croit qu’il ne peut rien réussir seul. C’est une personne qui dramatise facilement et qui a besoin de beaucoup d’attention de la part de son entourage.
 
  • L’Humiliation nous fait porter le masque du Masochiste. Cette blessure se fait sentir entre l’âge de un an et trois ans et elle est vécue le plus souvent avec la mère. L’enfant qui vit l’humiliation trouve de la satisfaction voir du plaisir à souffrir. Le masochiste se croit malpropre, sans cœur, cochon ou moins bien que les autres et développe alors un gros corps qui lui fait avoir honte. Le masochiste a des difficultés à fonctionner rapidement quand il marche par exemple.
 
  • La Trahison, le masque du contrôlant. Nous souffrons de trahison lorsque notre confiance est détruite. Cette blessure s’éveille entre l’âge de deux et quatre ans avec le parent du sexe opposé. Le contrôlant va développer un corps fort et puissant laissant suggéré « je suis responsable, vous pouvez me faire confiance ». La force du corps est plus sur le haut au niveau des épaules et du torse chez les hommes, cette force se concentre au niveau des hanches, des fesses, du ventre et des cuisses chez la femme. La culotte de cheval chez la femme fait partie de cette blessure.
 
  • L’Injustice, le masque du Rigide. Cette blessure s’éveille au moment du développement de l’individualité de l’enfant entre quatre ans et six ans avec le parent du même sexe. Le corps du rigide est droit, rigide et le plus parfait possible, les épaules sont de la même largeur que les hanches, même si il prend du poids le rigide continuera à avoir un corps bien proportionné. Le rigide est convaincu d’être plus apprécié pour ce qu’il fait que par ce qu’il est. La peur de se tromper est très forte chez le rigide.

 

"Souvenez-vous que ce n’est pas ce que vous vivez qui vous fait souffrir, mais la réaction à ce que vous vivez à causes de vos blessures non guéries."

Ne vous voilez plus la face et reprenez votre vie en main en comprenant ce qui se joue lorsque vous adoptez tel ou tel comportement à vos dépends grâce à ce merveilleux livre "les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même".

 
 
 
Des épisodes de podcast qui pourraient vous plaire aussi :
 
 
 
Vous avez des questions ? Je suis à votre écoute pour échanger par ICI !

INSCRIS-TOI POUR RECEVOIR ENCORE PLUS DE RESSOURCES 

Enfin un mail que tu vas aimer recevoir !

J'accepte de recevoir les mails riches en informations de MamaLibre ;)

Exploration autonome de mon état de santé

Les bienfaits des produits fermentés et Lacto-fermentés pour votre ...

Alimentation pendant la grossesse : que pouvez-vous et ne pouvez-vo...