LE BLOG MAMALIBRE

Bien s’alimenter pendant l’allaitement

post-partum Sep 27, 2022

L’alimentation durant l’allaitement est tout aussi importante voire même plus que pendant la grossesse. En effet votre corps doit se remettre des neuf mois de grossesse et en même temps produire un lait suffisamment riche pour votre bébé et tout cela demande beaucoup d’énergie ! Alors quelle alimentation adoptée durant l’allaitement.

La première chose à retenir c’est que si vous avez pris soin de bien vous alimentez lors de la grossesse il n’y aura pas de changements spécifiques à effectuer avec l’allaitement hormis peut-être une quantité plus importante que vous sentirez car votre appétit grandira. Il n’est pas questions de manger pour deux ni pendant l’allaitement ni pendant la grossesse mais de mieux manger et veiller à la qualité de vos aliments.

La période de la grossesse et de l'allaitement est souvent une opportunité pour les femmes et les familles d’opérer une transition alimentaire.

 

Les questions fréquentes des femmes allaitantes sur l’alimentation :

  • Est ce que je peux manger de tout ?

  • Est ce que mon bébé peut avoir des ballonnements si je mange du choux fleur ?

  • Puis-je manger des aliments comme l'ail, le piment, le persil et bien d'autres ?

  • Puis manger ajouter des jus, des graines germées, des algues et beaucoup de cru à mon alimentation ?

Il arrive parfois aux mamans de constater que certains aliments semblent provoquer des réactions indésirables chez le bébé (allergies, coliques...), dans ce cas il est intéressant de se rapprocher d’un naturopathe ou un professionnel formé en méthode NAET ou TOTAL RESET par exemple pour détecter les allergies éventuelles.
Ayez bien conscience que ce que vous  mangez aura une influence sur la qualité du lait que vous donnerez à votre enfant et plus tard, lors de la diversification alimentaire. En effet plus votre bébé aura eu accès à un large échantillons de saveurs plus il aura envie d’en découvrir lors de la diversification.
Il est tout de même à noter que même mal nourrie, le lait maternel reste dans tous les cas le meilleur aliment pour le bébé. Des études récentes ont tout de même étaient menées et semblent indiquer que l’alimentation de la mère a un une influence sur la santé de l'enfant certes mais reste inégalable dans plein d’aspect aussi bien nutritif qu’émotionnel.

Tout comme lors de la grossesse, l’allaitement est une période  les conseils fusent de tous côtés, alors maintenez le cap, vous êtes la seule à savoir ce qui est bon pour vous et votre bébé.

Favoriser une alimentation naturelle

Améliorer votre alimentation durant la grossesse ou l’allaitement sera bénéfique pour l’ensemble de la famille sur le long terme.

Il n’est pas ici question d’avoir une alimentation irréprochable mais plutôt d’augmenter en qualité votre alimentation actuelle et d’y apporter des aliments à valeur nutritives hautes  (bonnes huiles, légumes bio, jus de légumes, épices, céréales semi-complètes…). Gardez à l’esprit que comme disait Socrate « L’alimentation est notre premier médicament » .
L’idée d’une alimentation naturelle signifie la moins transformée possible, évitez donc les plats préparés ou tous type d’aliments industriels qui contiennent beaucoup d’additifs, de conservateurs, de sel, de sucre…
A mon sens durant l’allaitement il n’y a pas réellement d’aliments à bannir mais gardez à l’esprit que tout ce que vous ingérez passe dans le lait alors on évite : l’alcool, le tabac, les drogues et peut-être le café (pour s’assurer les nuits ahaha).
Même s'il est préférable d'allaiter quand on fume, il sera toujours préférable d'arrêter de fumer.

 Vivant et frais

Les aliments dits « vivants » contiennent plus de vitamines. Dans cette catégorie il y a tous les fruits et légumes frais et de saisons. Préféré les circuits court de distribution pour vous garantir la fraîcheur de ce que vous consommez. Les aliments frais contiennent plus de vitamines et risquent moins d’être oxydés, abîmés par le stockage, le transport, la conservations en frigo, les manipulations…

 Aliments non-transformés, non raffinés

Les aliments entiers n’ayant pas subi de transformations contiendront toujours plus de nutriments.
 Perturbateurs endocriniens : Tout passe dans votre lait alors si votre alimentation contient des pesticides, des colorants, des conservateurs. Votre bébé les ingérera aussi. Les perturbateurs endocriniens se retrouvent dans les ustensiles de cuisine comme les casseroles avec des revêtement type téflon, dans les emballage plastique qui enveloppe vos aliments…mais également dans votre environnement (peintures murales neuves, cosmétiques, produits ménagers, vêtements…).
L’agriculture biologique vise à limiter l’utilisation de pesticides, insecticides, engrais chimique…Concernant les ustensiles de cuisine privilégiez l’inox par exemple qui ne se détériorera pas. Pour vos cosmétiques, gardez en tête qu’on ne met sur sa peau que ce que nous pouvons ingérer .

 

Mes conseils alimentaires pour la maman qui allaite

Tout comme pendant la grossesse il est possible que vous ayez plus faim que d’ordinaire et quoi de plus normal , vous nourrissez votre bébé !  Veillez au bon équilibre de votre assiette et à manger à heures régulières. Si vous avez faim entre les repas privilégiez des fruits frais ou une poignée ou deux d’oléagineux.

Les aliments que vous pouvez consommer sans modération :

  • fruits frais sous toutes leurs formes (entiers, smoothie, jus….)

  • légumes frais :rappés, en jus de légumes frais, décrudits, cuits à la vapeur douce

  • fruits secs : dattes, pruneaux, figues, bananes, mangues, pommes…

  • oléagineux : amandes, noisettes, noix de cajou, graine de lin , graine de chia…

  • huiles bio et premières pression à froid : olive, lin, noix, cameline,chanvre...

  • Graines germées : super aliments pour tous, un véritable concentré de vitamines et minéraux. Le fenouil et fenugrec sont parfait en graines germées car stimulant de la lactation.

L’hydratation :

L’eau est le composant principal du lait, pas d’eau pas de lait. Votre consommation d’eau doit être suffisante.

Souvenez-vous que les tisanes, le thé et le café ne rentre pas dans la quantité d’eau que vous devez boire (2L/jour pour une maman allaitante en moyenne).
Pensez à toujours avoir de l’eau à proximité lors des tétés car il est très fréquent de ressentir la soif dès la mise au sein de votre bébé.
L’eau que vous devez consommée doit être faiblement minéralisée (Résidu à sec d’environ 50mg/L) et pH autour de 7. Éviter l’eau du robinet qui contient du chlore, des résidus de pesticides et de médicaments. L’idéal étant l’installation d’un système de filtration type osmoseur inversé à votre robinet principal.
Les tisanes stimulantes de la lactation :

L’avis de votre sage-femme ou naturopathe est toujours à privilégier dans la prise de plantes mais si vous n’avez pas de soucis particulier vous pourrez consommer :verveine, fenouil, fenugrec, menthe, mélisse, camomille.

Tout comme on ne commence pas une grossesse le « frigo vide » on n’allaite pas le « frigo vide », votre alimentation doit être soignée non seulement pour prendre soin de votre bébé mais aussi de vous-même qui venez d’accoucher et qui poursuivez par un allaitement.

 
>> Retrouvez tous mes conseils dans l’accompagnement Mama Power ou en rendez-vous privé !
 
 
Prenez soin de vous.
A bientôt.
 
Anaïs
 
 

Pour aller plus loin, découvrez le podcast :

INSCRIS-TOI POUR RECEVOIR ENCORE PLUS DE RESSOURCES 

Enfin un mail que tu vas aimer recevoir !

J'accepte de recevoir les mails riches en informations de MamaLibre ;)

Exploration autonome de mon état de santé

Les bienfaits des produits fermentés et Lacto-fermentés pour votre ...

Alimentation pendant la grossesse : que pouvez-vous et ne pouvez-vo...